Dane de Créteil

Semaine d’immersion au collège Victor Hugo de Noisy-le-Grand (93)

26 / 06 / 2018 | DGL

Vendredi après-midi 15 juin, au collège Victor Hugo de Noisy-le-Grand, le moment est venu, pour les élèves de CM2 de l’école Alexandre Dumas, de faire un premier bilan. Avec beaucoup d’attention et de concentration, ils naviguent sur un mur collaboratif en ligne (padlet) pour classer, déplacer, annoter et commenter les photos en vue de finaliser le reportage qu’ils réalisent sur le thème de la matière et du développement durable. Pour ce faire, ils ont accès à l’espace numérique de travail du collège et ils expérimentent l’usage d’ordinateurs et de logiciels de traitement de texte et d’images. Pour la plupart d’entre eux, c’est une grande première.

Mais revenons un peu en arrière. Du lundi 11 au vendredi 15 juin 2018, les élèves de l’école Alexandre Dumas ont été accueillis au collège Victor Hugo de Noisy-le-Grand. Durant une semaine, en effet, ils ont vécu en immersion dans ce collège qui, à la rentrée prochaine, sera le leur.

De gauche à droite : Denis Pottier, enseignant à l’école Alexandre Dumas et Fabien Rouan, professeur de musique et référent numérique au collège Victor Hugo (Noisy-le-Grand).

L’objectif de cette semaine d’immersion était d’améliorer la continuité pédagogique entre l’école et le collège, et plus largement, de donner un nouvel élan au travail commun entre enseignants du 1er et 2nd degré à travers cette action intitulée « la classe ville scientifique ». L’enjeu de cette action pédagogique d’envergure était de viser la réussite des élèves, en particulier les plus fragiles, dans la mesure où le passage au collège est souvent vécu comme une rupture. Dans le même temps, il s’agissait de motiver et de développer l’appétence des élèves pour les sciences et la technologie (particulièrement chez les filles).

Durant cette semaine d’immersion, les écoliers ont été invités à travailler sur le thème de la matière, ce qui les a conduit à développer une démarche transversale. Dans l’optique d’une sensibilisation aux enjeux du développement durable, ils ont pu s’interroger et conduire des expérimentations avec la professeure de sciences et vie de la terre sur les matériaux biodégradables. De même, en cours d’arts plastiques, le professeur leur a fait entrevoir toutes les opportunités de création que recèlent les matériaux de récupération. Et comme il n’est pas de meilleure voie pour apprendre et pour comprendre les choses que de passer aux travaux pratiques, avec le professeur de technologie ils ont reçu une première initiation au numérique et, également, participé au montage du char à voile fabriqué par leurs aînés de sixième.

Pour co-construire les actions à mener en vue d’assurer la réussite de ce projet, il a fallu compter sur le dévouement et l’implication des différents acteurs :
Tout d’abord, l’équipe du collège Victor Hugo chargée de l’accueil des élèves et de l’accompagnement du projet : Nicolas Menant (principal), Clément Gonet (principal adjoint), Nathalie Canale (professeure de SVT), Bertrand Olivier (professeur de technologie), Antoine Boulanger-Rey (professeur d’arts plastiques), les professeurs documentalistes.

Ensuite, Denis Pottier, professeur des écoles en charge de la classe de CM2 (voir photo ci-dessous).

Enfin, l’équipe des inspecteurs de l’éducation nationale et des conseillers de circonscription : Fabien Rouan (professeur d’Education Musicale et référent numérique), Aline Thériez (ERUN), Sylvie Audin-Rey (IEN), Eric Bonillo (professeur de technologie et coordonnateur des formateurs de Seine-Saint-Denis pour la délégation académique au numérique éducatif (DANE) de Créteil) (voir photo ci-dessous) .

Nous avons demandé aux enseignants leur avis sur le déroulement et sur les bénéfices perçus de cette semaine d’immersion. Denis Pottier, en charge de la classe de CM2 à l’école Alexandre Dumas, a observé que les élèves ont vécu cette expérience avec beaucoup de motivation, d’enthousiasme et d’engagement. S’ils se sont sentis à l’aise dans l’usage assez intuitif des tablettes tactiles pour capter des images, en revanche l’accès aux ordinateurs a paru les déconcerter davantage, du moins les deux premiers jours, notamment en raison des protocoles de connexion, d’identification et d’authentification qu’il importe de respecter pour accéder à l’espace numérique de travail du collège (Webcollège). M. Pottier insiste également sur la mise en œuvre du travail collaboratif au sein des groupes et sur la découverte - stimulante pour les élèves- de nouvelles façons d’apprendre en usage au collège.

Une chose est certaine : le vendredi après-midi, au terme de cette semaine d’immersion complète dans la vie du collège Victor Hugo, et à l’heure de regagner l’école Alexandre Dumas, les élèves de CM2 n’étaient certes pas encore devenus des collégiens, mais ils n’étaient déjà plus tout à fait des écoliers.

 

Infolettre de la Dane de Créteil

Pour recevoir nos prochaines infolettres